Formation

Accompagnant Ă©ducatif et social

Le 24 décembre 2021 - 5 minutes de lecture
Accompagnant Ă©ducatif et social
Ecouter l'article

Selon leur âge ou leur condition physique ou sociale, certaines personnes peuvent avoir besoin d’une aide extérieure pour les accompagner dans les actes essentiels de la vie quotidienne. Un accompagnant éducatif et social aide les personnes fragiles et indépendantes en leur apportant beaucoup de bien-être. Si faire un métier gratifiant dans lequel vous vous sentez utile vous intéresse, découvrez le métier d’accompagnant éducatif et social.

Que fait un accompagnant éducatif et social ?

L’accompagnant éducatif et social (AES) accompagne les personnes âgées ou handicapées dans leurs quotidiens. Il s’occupe du bien-être physique et psychologique du patient. Un accompagnant éducatif et social s’engage à ce que la personne s’épanouisse personnellement à son domicile, en structure et dans le cadre scolaire et social. Ainsi, il pourra, selon sa spécialité, travailler au domicile de la personne ou dans un établissement médico-social.

Pour cela, il peut accompagner les bénéficiaires dans leurs tâches quotidiennes telles que :

  • la cuisine ;
  • l’hygiène ;
  • le mĂ©nage ;
  • les activitĂ©s.

L’accompagnant éducatif et social fait en sorte que la personne retrouve une forme d’autonomie dans le respect de ses droits et libertés.

Quelles sont les principales missions d’un accompagnant éducatif et social ?

En raison de l’âge, de la maladie ou du handicap, l’accompagnant éducatif et social peut intervenir au domicile d’une personne fragile ou dépendante.

En fonction des besoins de la personne qu’il accompagne, un accompagnant éducatif et social aura différentes tâches à accomplir :

  • prĂ©parer les repas ;
  • faire le repassage ;
  • faire le mĂ©nage, la vaisselle ou les courses ;
  • aider Ă  se lever et Ă  se coucher ;
  • s’occuper de certains soins personnels et de la toilette.

S’il travaille dans un institut spécialisé, un établissement médicalisé pour personnes âgées ou dans un foyer médical, l’accompagnant éducatif et social aura à apporter son aide aux personnes durant toute la journée. Pour cela, il va les aider à se mettre debout, à prendre leur bain, à s’habiller, à prendre leur repas, à se promener ou à rester assis.

Par ailleurs, pour stimuler et distraire les personnes qu’il accompagne, l’AES leur propose des activités adaptées à leur condition de santé. Il peut s’agir de la peinture, du bricolage, de la marche, des échecs, etc.

Selon son lieu d’exercice, l’accompagnant éducatif et social aura aussi à s’occuper des tâches administratives, comme les factures, les déclarations d’impôts et autres.

Où exercer le métier ?

L’accompagnant éducatif et social selon sa spécialité peut intervenir dans différents lieux :

  • Accompagnement de la vie Ă  domicile

L’accompagnant éducatif et social peut travailler directement au domicile de la personne qu’elle accompagne. Il peut aussi exercer dans des foyers logement, dans des Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD), des Services d’Aide à la Personne (SAP), dans des Services de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) ou dans des Établissements et services d’aide par le travail (ESAT).

  • Accompagnement de la vie en structure collective

L’accompagnant éducatif et social peut intervenir au sein d’établissements qui accueillent des personnes âgées ou handicapées. Il peut s’agir d’un Établissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD), des Unités de Soins Longue Durée (USLD) ou des Instituts Médico-Éducatifs (IME).

  • Accompagnement Ă  l’éducation inclusive et Ă  la vie ordinaire

L’accompagnant éducatif et social intervient aussi dans les structures d’accueil de la petite enfance, les établissements d’enseignements et de formation, les établissements et services médico-sociaux, etc.

Un AES peut être aussi employé par des associations d’aide à domicile, des centres communaux d’action sociale (CCAS), des hôpitaux, des établissements médicaux pour personnes âgées, des instituts spécialisés, ou encore des établissements d’aide par le travail.

Quelles sont les qualités et compétences pour être accompagnant éducatif et social ?

Il y a certaines qualités et compétences qu’un accompagnant éducatif et social doit avoir. Parce qu’il aura à aider et porter ou soutenir (se mettre, se coucher, bouger) les personnes qu’il accompagne, l’AES doit avoir de la résistance.

Par ailleurs, un accompagnant éducatif et social doit également être une personne ouverte. Son travail l’amène à échanger avec les personnes qu’il aide, mais aussi avec les personnes qui l’entourent et le personnel de la structure dans laquelle il exerce. De même, l’AES doit être attentif avec les personnes qu’il accompagne, indépendamment de leurs difficultés à s’exprimer. Accompagner, conseiller, échanger, renseigner et animer sont également des savoir-faire utiles à l’AES.

Quelles formations pour devenir accompagnant éducatif et social ?

Avec un diplôme de niveau CAP, vous pouvez accéder au métier d’accompagnant éducatif et social. En formation initiale, pour accéder à la profession, il faut être titulaire du diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social (DEAES), dont la préparation dure de 9 à 24 mois.

Pour préparer le DEAES, aucun diplôme n’est requis. Toutefois, pour accéder à la formation, il faut réussir les épreuves d’admission. Une phase concerne l’épreuve écrite et une autre l’entretien de motivation.

Les professionnels en activité ont également la possibilité de suivre une formation continue afin d’acquérir de nouvelles compétences ou d’évoluer dans leur carrière. Il leur est également possible de faire reconnaître leurs compétences professionnelles par la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Pour les personnes en reconversion professionnelle, elles peuvent se reconvertir vers le métier d’accompagnant éducatif et social en préparant le diplôme d’État d’accompagnateur éducatif et social (DEAES) par la formation continue pour adultes.