Assurance santĂ© : comment choisir le niveau de couverture ?

Le 8 février 2022 - 5 minutes de lecture

L’assurance santĂ© est une couverture qui vient en complĂ©ment aux frais de santĂ© pris en charge par la SĂ©curitĂ© sociale. De plus en plus, les compagnies d’assurance proposent des offres ciblĂ©es en ce sens. Ainsi, pour choisir son assurance santĂ©, l’adhĂ©rent se retrouve avec une multitude de possibilitĂ©s. Si certaines offres se caractĂ©risent par un parfait Ă©quilibre entre le niveau de couverture et les cotisations, ce n’est pas le cas de toutes. Dans un tel contexte, comment l’assurĂ© peut-il choisir le niveau de couverture le plus protecteur pour lui ?

Ce qu'il faut retenir :

  • L'assurance santĂ© vient en complĂ©ment du remboursement de la SĂ©curitĂ© sociale et le niveau de couverture dĂ©pend de la mutuelle choisie.
  • Pour choisir le niveau de couverture appropriĂ©, il est recommandĂ© d'utiliser un comparateur en ligne pour comparer les offres des mutuelles.
  • Le choix du contrat doit tenir compte du profil du patient, notamment de son Ă©tat de santĂ© et des maladies dont il souffre.
  • Il existe diffĂ©rents niveaux de garanties proposĂ©s par les mutuelles, tels que le niveau basique qui couvre le ticket modĂ©rateur et le contrat intermĂ©diaire qui offre une protection plus large.
  • La couverture santĂ© haut de gamme offre une protection maximale, mais les cotisations sont plus Ă©levĂ©es.

Comment fonctionnent les assurances santé ?

L’assurance santĂ©, ou mutuelle, vient en complĂ©ment du remboursement de la SĂ©curitĂ© sociale. Il existe deux niveaux de remboursements pour les frais de santĂ©. Le premier est Ă  la charge de la SĂ©curitĂ© sociale, le second est couvert par l’assureur. Dans le cas du remboursement par l’assureur, le montant dont bĂ©nĂ©ficie l’assurĂ© dĂ©pendra du niveau de couverture de sa mutuelle.

En l’occurrence, les niveaux de garanties peuvent ĂȘtre exprimĂ©s selon le pourcentage de la base de remboursement de la SĂ©curitĂ© sociale ou selon un montant en euros. La seconde option est toutefois la plus rĂ©pandue. Le taux de remboursement peut varier de 100 Ă  800 % de la base de remboursement de la SĂ©curitĂ© sociale.

Comment choisir le niveau de couverture santé approprié ?

Au regard de ces diffĂ©rents niveaux de garantie, l’assurĂ© devra tenir compte de plusieurs paramĂštres pour choisir le contrat le plus adaptĂ© Ă  sa situation sanitaire.

Comment comparer les offres des mutuelles ?

Il existe plusieurs types de contrats dans le cadre d’une mutuelle santĂ©. En plus de tenir compte de son profil de patient, on doit Ă©galement utiliser un comparateur. L’assurĂ© peut par exemple se rendre sur ce site afin de comparer les offres de plusieurs compagnies d’assurance. Il s’agit d’un outil grĂące auquel il peut personnaliser son devis et avoir une idĂ©e du coĂ»t de son assurance santĂ©.

En l’occurrence, il devra fournir des informations, justement en fonction des maladies particuliĂšres dont il souffre, de son Ăąge et d’autres modalitĂ©s importantes. Ainsi, le comparateur lui propose plusieurs devis, et il pourra choisir selon son budget le niveau de protection qu’il souhaite. Le comparateur a l’avantage de lui faire gagner du temps et de confronter les meilleures offres qu’il puisse avoir pour sa mutuelle santĂ©. C’est un outil pratique et prĂ©cis.

Quel est le profil du patient ?

MalgrĂ© leur diversitĂ©, tous les niveaux de garanties ne sont pas forcĂ©ment adaptĂ©s Ă  l’assurĂ©. Le meilleur contrat pour lui est donc celui qui tient compte de son profil. ConcrĂštement, l’assurĂ© doit choisir son contrat en tenant compte de son Ă©tat de santĂ© et des maladies particuliĂšres dont il souffre au moment de contracter une mutuelle.

De mĂȘme, il doit possiblement tenir compte de l’évolution de sa santĂ© et d’une potentielle prĂ©disposition Ă  une maladie. Il en sera de mĂȘme pour toutes les personnes bĂ©nĂ©ficiant de la couverture, dans le cadre d’une mutuelle de niveau intermĂ©diaire destinĂ©e aux familles par exemple. Cette prĂ©caution est nĂ©cessaire Ă©tant donnĂ© qu’en fonction du profil d’assurĂ©, les garanties dentaires, optiques ou auditives peuvent ĂȘtre reconsidĂ©rĂ©es Ă  la hausse ou Ă  la baisse.

comparer les offres de couverture santé, assurance

Quels sont les niveaux de garanties proposés par les mutuelles ?

Il existe plusieurs niveaux de garanties selon le profil de l’assurĂ© et ses besoins de santĂ©.

Le niveau basique

Avec un contrat de base, l’assurĂ© bĂ©nĂ©ficie d’une couverture du ticket modĂ©rateur, c’est-Ă -dire les frais Ă  sa charge, dĂ©duction faite du remboursement de la SĂ©curitĂ© sociale. Cependant, il convient de prĂ©ciser qu’avec ce niveau de couverture, seul le tarif conventionnĂ© est couvert Ă  100 % (dĂ©penses en optique ou en dentaire comprises). Exit donc les dĂ©passements d’honoraires. Ce contrat est recommandĂ© pour les jeunes en bonne santĂ©, qui ne nĂ©cessitent pas un suivi mĂ©dical particulier.

Le contrat intermédiaire

Il s’agit du deuxiĂšme niveau de garantie, lequel a un champ de protection plus large. Le contrat intermĂ©diaire couvre les garanties basiques et les frais d’hospitalisation. Ici, le taux de remboursement est de 150 Ă  250 %.

Sont prises en charge les dépenses liées :

  • Ă  l’optique,
  • Ă  l’hospitalisation,
  • aux soins dentaires,
  • Ă  la gynĂ©cologie,
  • Ă  la maternitĂ©,
  • Ă  l’audition,
  • Ă  la mĂ©decine douce, etc.

Les taux de remboursement proposĂ©s par les contrats intermĂ©diaires sont supĂ©rieurs Ă  ceux d’une formule basique. De mĂȘme, ils prennent en compte davantage de frais de santĂ©. Si les jeunes peuvent souscrire Ă  une mutuelle santĂ© intermĂ©diaire, elle est aussi recommandĂ©e aux familles.

La couverture santé haut de gamme

Comme son nom le laisse imaginer, une couverture santĂ© haut de gamme offre une protection maximale. Les dĂ©passements d’honoraires, les achats de lunettes et de lentilles de contact, les frais d’appareillage auditif, les cures thermales et bien d’autres dĂ©penses sont prises en charge dans une formule haut de gamme. Le taux de couverture ici est de 300 Ă  400 %. Logiquement, l’assurĂ© devra s’acquitter de cotisations plus Ă©levĂ©es.