En quoi consiste le test d’usage cosmĂ©tique ?

Le 3 juillet 2024 - 6 minutes de lecture

Dans le secteur des cosmétiques, le lancement d’un nouveau produit est une étape cruciale. Le succès de chaque produit conditionne le futur de la gamme à laquelle il appartient et par ricochets, celui de toute la marque. Il est nécessaire d’évaluer l’accueil fait à chaque produit et les impressions du public sur chacun d’entre eux afin d’améliorer les prochains. Pour y arriver, les entreprises utilisent de nombreux outils. Parmi ceux-ci, le test d’usage cosmétique est l’un des plus importants. On se demande logiquement en quoi consiste ce test si important dans l’industrie cosmétique.

Ce qu'il faut retenir :

💄 Test d'usage cosmétique Méthode fiable pour évaluer la qualité des produits cosmétiques.
📝 Questionnaires ciblés Les testeurs répondent à des questions fermées sur l'efficacité, les effets secondaires, la praticité, etc.
🔍 Réactions des testeurs Les réponses des testeurs aident la marque à améliorer le produit avant son lancement.
🔬 Conditions de test Les tests doivent se faire dans des conditions réelles pour des résultats non biaisés.
📄 Respect des normes légales Les allégations du produit doivent être claires, véridiques et loyales.
🎯 Avantages des tests Les tests permettent de valider l'efficacité du produit, d'obtenir des arguments marketing, etc.

Qu’est-ce que le test d’usage cosmétique ?

Le test d’usage cosmétique est une méthode fiable et simple utilisée par des marques pour se rassurer sur la qualité de leurs produits. Pour évaluer le produit, les professionnels font appel à des testeurs qui vont utiliser le produit et répondre à un questionnaire à la fin de l’essai (ils peuvent faire un journal de bord, des vidéos ou un entretien à la fin du test).

Pour réaliser leur test d’usage cosmétique, les marques conçoivent le plus souvent un questionnaire centré autour de leur produit. Les questions portent notamment sur des points cruciaux très importants dans l’expérience qu’un utilisateur aura avec le produit. Les questions (qui sont des questions fermées) portent majoritairement sur l’efficacité du produit et sur la présence (ou non) d’effets secondaires. Elles étudient aussi la praticité au quotidien, le packaging et l’impression générale laissée par le produit.

Grâce aux réponses des testeurs à ce questionnaire, la marque a une idée des réactions que va susciter son produit. Elle peut corriger certaines erreurs avant son lancement officiel. Dans les autres situations possibles (journal de bord, vidéos ou entretiens), les marques exploitent ces contenus pour avoir l’avis des testeurs sur le produit. Elles ont une source d’informations tout aussi qualitative que les questionnaires.

Ce n’est là que la facette la plus connue du test d’usage cosmétique. Si vous êtes intéressé par cette pratique, vous pouvez lire cet article sur le sujet pour en apprendre plus sur le test d’usage cosmétique, et savoir comment le mettre en place. Vous pouvez d’ailleurs opter pour un logiciel Saas de marketing qui vous simplifie la mise en place de ce type de test d’usage cosmétique.

test d'usage cosmétique

Quelles sont les conditions de réalisation d’un test d’usage cosmétique ?

Pour être fiable, le test d’usage cosmétique doit être réalisé dans des conditions bien définies. Ces conditions garantissent que le déroulement des tests est correct (surtout en ce qui concerne l’éthique et la déontologie) et que les résultats ne sont pas biaisés. En premier lieu, les personnes qui vont tester le produit doivent être volontaires. Une fois ces testeurs auto désignés connus, la marque devra leur faire parvenir le produit à tester pour qu’ils puissent l’utiliser et forger leur opinion.

Une autre condition est que le test du produit doit obligatoirement se faire en conditions réelles. Les testeurs doivent tester le produit depuis chez eux et l’utiliser comme le ferait n’importe quel consommateur l’ayant acheté dans le commerce. La durée du test est quant à elle laissée au choix de la marque ayant fabriqué le produit. La durée des tests varie le plus souvent entre quelques semaines et quelques mois.

Avant d’établir son test d’étude cosmétique, une marque doit prendre certaines précautions sur le plan légal. Ces dernières concernent notamment les allégations que le produit porte sur son étiquette ou lors des publicités. Toutes les allégations portées par le produit doivent être claires, véridiques, loyales et objectives. Elles doivent aider les potentiels clients à faire un choix éclairé et ne doivent pas les tromper ou les induire en erreur.

Les tests d’usages cosmétiques ne doivent pas être utilisés pour dénigrer des produits concurrents. Un tel test est une forme de concurrence déloyale et est sanctionné par la loi.

Une fois le test d’usage réalisé, les marques se retrouvent avec une vaste base de données sur leur produit et l’appréciation qu’en ont les testeurs. Alors, quel usage en font-elles ?

À quoi servent les tests d’usage cosmétique ?

Grâce aux tests d’usage cosmétique, les entreprises du domaine bénéficient de nombreux avantages qu’elles ne pourraient pas obtenir autrement. Ce test est pour eux une véritable aubaine et une opportunité à ne pas manquer. Pour commencer, les réponses détaillées que les testeurs fournissent à la fin d’un test d’usage cosmétique sont une mine d’informations pour les marques. Elles leur permettent d’obtenir des certitudes sur les points où elles avaient des doutes par rapport à leur produit.

Ces tests rassurent la marque sur l’efficacité et l’absence d’effets secondaires de son produit sur un échantillon représentatif de la population générale. Ils permettent aussi des tests bien plus poussés qu’en laboratoire. En condition réelle, le produit se retrouve confronté à des paramètres qu’il n’avait pas forcément rencontrés lors des tests en laboratoire. Les tests d’usage cosmétiques constituent une occasion de constater si le produit reste efficace dans des conditions sous-optimales.

avantages test d'usage cosmétique

Les tests d’usage cosmétique permettent de vérifier si le public adhère au produit, à son concept et à sa sensorialité. Ce facteur est très important par exemple lors d’un changement de packaging sur un produit préexistant et très apprécié.

Les tests d’usage cosmétiques peuvent fournir des arguments marketing aux marques. Les résultats de ces études sont utilisables pour des visées promotionnelles. Par exemple, une marque ayant eu 100 % d’efficacité chez son panel de testeur peut utiliser ce résultat pour faire de la publicité. Les résultats des tests d’usage cosmétiques peuvent servir à convaincre des clients potentiels qui doutent encore.

Le test d’usage cosmétique est un moyen efficace pour une marque d’évaluer un nouveau produit. Il se déroule en deux étapes principales. La première est une phase de test qui fait appel à des testeurs volontaires pour essayer le produit. Lors de la seconde étape, ces testeurs doivent rendre compte de leurs impressions et de leurs avis grâce à des questionnaires, des journaux de bord, des vidéos et des entretiens. Les marques bénéficient d’un retour sur expérience salvateur avant la mise sur le marché officielle de leur produit.