Finance

Les différents types d’investissements pour diversifier vos placements

Le 1 août 2022 - 5 minutes de lecture

Il existe de nombreux placements aussi différents les uns des autres et le meilleur dépendra des besoins et des objectifs de l’investisseur. Que ce soit pour le court ou le long terme, pour la performance ou la sécurité, pour réduire les impôts ou obtenir des revenus réguliers, voici quelques investissements fiables et rentables auxquels on peut se fier.

Investir dans les SCPI

L’investissement dans les SCPI permet de profiter de revenus réguliers avec un excellent rendement : 4,31 % en 2021 et de nombreuses perspectives de revalorisation de son capital. C’est aussi un moyen de se protéger contre l’inflation. En effet, le rendement en SCPI est plus important que l’inflation, et l’immobilier représente un secteur très sensible à cette dernière.

En tout état de cause, les SCPI sont des véhicules patrimoniaux de long terme qui doivent être conservés durant au moins 8 ans. Cela en fait une bonne option dans le cadre de la préparation de la retraite au vu du versement régulier de dividendes.

Les autres avantages de l’investissement dans les SCPI sont la gestion facilitée, la mutualisation des biens, etc. Certains n’hésitent pas d’ailleurs à investir dans plusieurs SCPI pour optimiser leur placement. Dans cette optique, visitez ce site pour connaître le classement des meilleures SCPI en termes de rendement.

Investir dans l’immobilier

L’immobilier se présente comme un placement rentable et sécurisé pour se constituer un patrimoine et assurer son avenir et celui de sa famille. En effet, il est moins affecté par la conjoncture économique. À moins qu’il y ait des circonstances exceptionnelles, il est très rare de voir un bien perdre sa valeur à moyen ou long terme. D’ailleurs, la rentabilité des opérations immobilières bénéficie de nombreux dispositifs de défiscalisation.

L’investissement en Pinel ou Malraux par exemple aidera à se constituer un patrimoine pérenne. En fonction du placement, le rendement de l’immobilier peut aller jusqu’à 7 %. Par ailleurs, c’est une bonne solution pour préparer sa retraite en toute sérénité. Pour rappel, le départ en retraite est synonyme de baisse de revenus d’environ 25 %.

Enfin, l’investissement immobilier peut être perçu comme une alternative de prévoyance financée par les loyers perçus et amélioré par les économies en impôts. En tant que valeur refuge, ce secteur est plus résistant à l’inflation et aux dégradations de la conjoncture économique.

investir dans une SCPI

L’investissement dans un PEA

Le Plan d’Épargne en Actions ou PEA est une excellente alternative pour ceux qui souhaitent détenir des titres et actions d’entreprises. En cas de retrait, les gains sont exonérés d’impôts dans le cas où le PEA serait ouvert depuis plus de 5 ans.

En réalité, le PEA permet de faire des placements en bourse, tout en profitant d’une exonération d’impôts à 5 ans de détention. L’acquisition d’actions a l’avantage de faire profiter du dynamisme des marchés financiers et de diversifier son épargne.

Le PEA-PME, investi dans les titres de petites et moyennes entreprises, mais aussi d’entreprises de taille intermédiaire (ETI) permet de soutenir l’économie locale et l’emploi. Il est d’ailleurs possible de cumuler un PEA et un PEA-PME à condition de respecter certaines règles.

Les gains provenant des retraits sont imposés à 12,8 %, si le PEA a été ouvert depuis une durée inférieure à 5 ans. À partir de 5 ans de détention, les gains profitent d’une exonération d’impôts sur le revenu. Les rentes viagères sont aussi perçues en franchise d’impôt. Quel que soit le niveau d’ancienneté du PEA, il faut savoir que les gains et rentes sont assujettis aux prélèvements sociaux à un taux de 17,5 %.

Investir dans une entreprise

Parmi les différents types de placements, il y a aussi l’investissement dans une entreprise. Cette option présente de nombreux avantages fiscaux intéressants, avec une réduction d’impôts à la clé. Plus particulièrement, s’il s’agit d’une entreprise non cotée à sa création, sous certaines conditions :

  • l’investissement dans une entreprise dont l’activité n’est pas limitée à la gestion du patrimoine,
  • la détention de parts pendant une durée minimum de 5 ans,
  • un investissement dans une entreprise exerçant son activité depuis 7 ans,
  • l’investissement dans une entreprise comptant 2 salariés au moins après la souscription de parts.

L’achat de parts d’entreprises permet de diversifier son portefeuille d’actifs, aux côtés des investissements en bourse, des obligations, du placement immobilier, etc. Cela garantit une rentabilité certaine en parallèle d’un investissement dans une entreprise porteuse de projets.

Les placements sont nombreux et variés certes, mais il est recommandé de se pencher sur les avantages et les limites de chacun avant de faire son choix. Par la suite, il faudra faire la comparaison avec ses besoins et ses objectifs pour sélectionner les investissements les plus adaptés à sa vision.